> 1914 en images > Avant 1914 > Ciney > Les foires

Les foires

Au fil des ans et grâce à sa bonne situation, Ciney devient un lieu d’échanges entre fermiers.
Ces échanges existent depuis le XIIIème siècle. De fil en aiguilles, les foires font leur apparition et grandissent de plus en plus. Elles se tiennent, en général, 3 fois l’an, le lendemain des grandes fêtes chrétiennes.
En 1895, on en compte 21 foires par an. A cette époque, on vend déjà du bétail mais les chevaux ont plus de succès. En effet, en 1900, on compte pas moins de 5000 chevaux à la foire de février.
Vers 1918, la motorisation apparaît et l’on se tourne vers la vente de bétail. Les ventes se font sur la place Monseu, jusqu’en 1966.
Ensuite, les autorités communales décident de créer le premier marché couvert (place Roi Baudoin) et ensuite de le déplacer au zoning de Biron car le nombres de marchands devenait de plus en plus important. Cette dernière infrastructure couverte est unique en Belgique et perpétue la tradition des foires. De plus, le marché couvert est le 2ème plus grand d’Europe !

Source : http://www.ciney.be/index.php?page=...

Transaction un jour de foire
(Collection Luc Jadot Jr) Transaction un jour de foire

Les hommes se tapent plusieurs fois dans la main pour signifier que la vente est conclue. Ce geste existe toujours aujourd’hui.




Vente de chevaux
(Collection Luc Jadot Jr) Vente de chevaux


Marché aux bestiaux
(Collection Luc Jadot Jr) Marché aux bestiaux

Une partie du marché se tenait sur la place Monseu.




Un coin du marché aux chevaux
(Collection Luc Jadot Jr) Un coin du marché aux chevaux

Le marché se tenait dans toute la ville. Au début du XXème siècle, les chevaux étaient encore très présents sur le marché cinacien.




Boucherie Constant-Lizen
(Collection Luc Jadot Jr) Boucherie Constant-Lizen